Syndicat Démocratique de BAM النقابة الديمقراطية لبنك المغرب

pourquoi ?

jeudi 3 mai 2007 par SDBAM

Monsieur le gouverneur, les chantiers que vous dirigez actuellement, marqueront certes l’histoire de BAM, mais nous, nous allons la vivre ; beaucoup d’entre nous on une long carrière devant eux, le personnel de BAM est loyal dévouer respectueux mais pas dupe.

POURQUOI ?

Une question hante l’esprit de la plupart du personnel de BAM, qui assiste au MASSACRE de la SDBAM, Pourquoi diable les hauts responsable s’acharnent ils sur la SDBAM ? bien que cette dernière a manifestée à mainte reprise sa volonté de négocier, participer, aider à l’aboutissement des objectifs fixé ; elle suis même les directives du gouverneur : étique, équité, égalité, responsabilité, respect, … elle fait tout pour que BAM soit un pole d’excellence sur tout les plans.

Pourquoi la SDBAM en exerçant ces droits et ces obligations, en critiquant et informant des méfaits du SDRH elle devrait disparaître ? N’est ce pas la critique qui fait de l’art ? N’est ce pas l’ère de la communication et de l’information ? Ne sont ils pas les directives de notre Souverain « promouvoir l’économie social, dialogue social, lutte contre la pauvreté, le droit a la dignité… » ? Plus flagrant, ne sont ils pas les nouveaux principes et outils du management, tant vanté dans les lettres d’information de BAM (INFOBAM) ?

Pourquoi les sanctions, les mutations, et d’autres formes de harcèlements ? Qui on toucher aussi nos collègues de UGTM, d’ailleurs une question ambigu et sans réponse logique, tourmente l’ensemble du personnel, surtout qui on assistés aux manœuvres de l’administration pour faire revenir l’ex-secrétaire, alors ; Pourquoi ben-omar oui et salki non à la tête de UGTM ? Est ce que ben-omar (la personne) que vous invitiez aux réunions ou le syndicat qu’il représente ? Quand aux autres unions, avez-vous mesurés l’ampleur des changements ? De toute façon se que vous faite serra écrit dans les annales, et on veillera à le rappeler a vos membres quand la vérité éclatera.

Monsieur le gouverneur, nous somme citoyen Marocain avant tout, et employés de BAM après tout, nous ne voulons que le bien de notre établissement et la prospérité de notre pays, toutefois, nous avons la conviction que la restructuration (radicale) de BAM aura des retombées négatives sur le personnel (plan social) et cela est reconnu mondialement quelque soit l’organisme « et ce n’est pas les exemples qui manque : IAM, HP, IBM, AIRBUS… la liste et long ».

Par conséquent, en notre qualité de syndicat, il est de notre devoir et obligation de militer pour préserver les acquis et minimiser les dégâts du SDRH et bien d’autres chantiers sur l’ensemble des salariés.

Monsieur le gouverneur, les chantiers que vous dirigez actuellement, marqueront certes l’histoire de BAM, mais nous, nous allons la vivre ; beaucoup d’entre nous on une long carrière devant eux, le personnel de BAM est loyal dévouer respectueux mais pas dupe.

Enfin, il est a noté, qu’un climat social saint et une bonne qualité morale des ressources humaines ne peuvent que renforcer la crédibilité, la confiance et une meilleure adaptation de BAM a son nouvel environnement.


Forum

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 294628

Site réalisé avec SPIP 1.9.2a + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSPublication RSSCommuniqué   ?

Creative Commons License